Petru Casanova

Passionné par la transmission, Petru est diplômé du Master en pédagogie musicale, Spécialisation piano de la Haute école de musique de Genève-Neuchâtel. Il a été professeur de piano à la Ville de Paris, au Cercle Lemanique d’études musicales à Lausanne, et à l’école de musique du Landeron, mais aussi chef d’harmonie (Cornaux, Suisse), chef de chœur titulaire (Yverdon, Suisse; Champagne, Suisse), et accompagnateur lors de différents projets.

Prix d’excellence du Concours Ponte Cultura (Veru), il est amené à donner des récitals à Londres (Eglise St Michaels and all Angels), mais aussi à Paris (Festival d’hiver du 19ème, et à la Mairie du 13e arrondissement), en Ardèche (Festival Les Palets), ou encore en Corse (Festival Allegria, festival Cimbalata Academia). On a également pu l’entendre récemment sur les ondes suisses (Radio Espace 2).

Sa formation :

Petru Casanova commence ses études musicales au Conservatoire d’Ajaccio en piano avec Myriam Ogno avant d’étudier auprès de Christophe Bukudjian au Conservatoire Régional de Paris. Il y prépare le diplôme d’études musicales qu’il obtiendra en 2012, à l’unanimité.
En 2014, diplômé du cycle de perfectionnement du Conservatoire de Saint-Maur-des-Fossés, il intègre la classe de Gottlieb Wallisch et Fabrizio Chiovetta à la Haute Ecole de Musique de Genève, site de Neuchâtel.

Parallèlement à sa formation pianistique, Petru se passionne pour la musique ancienne et aborde le clavecin avec Catherine Zimmer et l’orgue auprès de Sébastien Roué. Il aura la chance de se former auprès de grand maîtres tels que Kenneth Gilbert, Sergio Vartolo, Umberto Forni, Stefano Intrieri,  ou encore Maria-Cicilia Farina.

Au piano, il a également l’occasion de recevoir les conseils précieux de grands pédagogues comme Laurent Cabasso, Edith Fischer, Marie-Josèphe Jude, Björn Lehmann, Romano Pallottini, Denis Pascal, Elmundt Deutsch, Jean-Marc Luisada…

Convaincu que la musique est un partage, Petru travaille avec le baryton-basse Anthony Rivera, ils créent tout deux le duo « dasein » avec lequel ils sont régulièrement invités à se produire en récital. Ils auront la chance d’être parmi les finalistes du concours Malher.

Ouvert et curieux de toutes les pédagogies du monde, il est très heureux d’intégrer l’école de musique « bouge et chante » pour l’année 2019-2020, qui pratique la pédagogie Kodaly.