Eveil musical

Pour enfants de 4 et 5 ans

Janos a

A propos de cette année passée à bouger et à chanter

L’éveil correspond à la première étape d’une éducation musicale qui suivra le jeune musicien dans son évolution. Nous utilisons principalement à l’école bouge et chante la pédagogie Kodály, pratiquée par des pédagogues du monde entier après toutes les recherches effectuées en Hongrie.

Au fil des séances, un des buts est de transmettre aux enfants un répertoire musical de qualité,  adapté à leur âge et à leur stade de développement. Les critères de choix des chansons sont simples : l’enfant doit pouvoir mémoriser la mélodie et les paroles sans difficulté, pour pouvoir restituer ensuite la chanson le plus fidèlement possible sans accompagnement. Rendre l’enfant musicien, acteur de sa propre pratique et autonome. C’est pourquoi les chansons sont courtes, suivent une échelle mélodique simple et sont constitués des rythmes caractéristiques du répertoire enfantin.

La quasi totalité des chansons et jeux utilisés fait partie du répertoire traditionnel français, chanté et transmis depuis de nombreuses années. L’acquisition d’un répertoire est la première étape d’une bonne éducation musicale, car à travers ce répertoire nous découvrons notre culture. C’est en connaissant bien son identité qu’on apprécie d’autant plus la richesse des autres.

Après la première étape d’acquisition, les chansons seront utilisées pour présenter aux enfants les caractéristiques musicales qui les composent : mélodie, rythme, forme, nuances. Nous en déduisons ensuite les notions : noms des notes, syllabes rythmiques, analyse de la forme, échelles mélodiques, division de la pulsation, etc.

Ces chansons sont donc le matériaux de base dans lequel nous puiserons avec l’enfant tout ce qui peut l’aider à mieux comprendre la musique, pour la percevoir plus finement, en détail, et ainsi l’apprécier dans toute sa beauté.

Cependant, le plus important en musique reste la pratique. Jouer, chanter, danser avec les autres. C’est toujours par la pratique que nous apprenons la musique, très rarement par la théorie. Nous devenons musiciens quand la musique est en nous, à l’intérieur, et que nous pouvons restituer ce qui correspond à notre pensée musicale. Une chanson connue par cœur et restituée de manière exacte est déjà une œuvre musicale dont l’enfant est l’interprète.

C’est en chantant des chansons qu’on développe une bonne mémoire musicale, un bon sens mélodique, une bonne justesse d’intonation. La restitution d’une chanson dans son contexte de jeu fait donc appel à toutes les qualités d’un bon musicien :  mémoire mélodique, sens rythmique, conscience de la pulsation, écoute du groupe, etc.

En résumé, l’éducation musicale proposée par de nombreux professeurs à travers le monde, inspirés par les grands pédagogues hongrois, suisses, anglais, suit un chemin simple : pratiquer la musique pour former le sens musical, puis petit à petit présenter aux élèves comment mieux la comprendre. Du simple vers le complexe, de l’inconscient vers le conscient, des premiers plaisirs de la découverte, vers la découverte d’encore plus de plaisirs !